LA PLACE de Annie Ernaux | création sept 2020

AddThis Social Bookmark Button

Visuel_LaPlace_OM

 "Je voulais dire, écrire au sujet de mon père, sa vie, et cette distance venue à l'adolescence entre lui et moi. Une distance de classe, mais particulière, qui n'a pas de nom. Comme de l'amour séparé."

 A la mort de son père, l'autrice Annie Ernaux ressent la nécessité d'écrire sur lui et rédige La place. Ce récit a reçu le prix Renaudot en 1984. Elle y convoque ses souvenirs d'enfance, composant un récit mélant biographie (celle de son père), autobiographie et sociologie. Elle a rassemblé les paroles, les gestes, les faits marquants, les rires et les pleurs de son père. Elle écrit sur sa vie et la distance qui les a éloignés : une distance de classe entre elle, bonne élève qui poursuivra des études et deviendra professeure à Paris et son père qui a été ouvrier puis petit commerçant en région normande. 

En 2016, nous avions monté au théâtre Regarde les lumières mon amour, son journal de consommatrice d'un hypermarché de la région parisienne. Avec La place, nous avons eu envie de retourner jouer au plus près  des gens. Devant une petite assemblée de spectateurs.trices, rassemblé.e.s comme pour une veillée, une femme, peut-être l'autrice Annie Ernaux elle-même, se confie : elle raconte très simplement l'existence de son père et comment il a passé sa vie à essayer de tenir sa place.

Du 28 septembre au 2 octobre à Armentières, la Chapelle d'Armentières et Houplines (dates et lieux à définir) dans le cadre des 30 ans du Vivat.

Texte : Annie Ernaux | Jeu : Gaëlle Fraysse et Olivier Menu | Régie artistique : Vincent Dhelin | Durée : 1h | Visuel : Olivier Menu
Production : Les fous à réAction [associés] avec le soutien du Vivat – Scène conventionnée d'Armentières.
Vous êtes ici: Spectacles Création La Place (création sept 2020)